SOS Réussite Scolaire vise la réussite des jeunes

Dans un quartier, défavorisé, des jeunes peuvent s’offrir une chance de réussite grâce à l’association SOS Réussite Scolaire. Le directeur de cette association, Gilbert, est universitaire, il a eu des expériences internationales et a pour motivation d’apporter l’aide aux jeunes de ce quartier.

L’association SOS réussite scolaire a pour principe d’accompagner les collégiens à la réussite scolaire. C’est à dire de les aider au quotidien lorsque , par exemple pour obtenir un brevet avec mention. Pour cela, cette association se doit d’ouvrir pratiquement toute la semaine. Ainsi pendant les vacances ils sont ouvert de 14h à 18h.

Crée en 1992, S.OS regroupe plus de 170 collégiens, dont 120 du collège Jules Romains. Cette association a été créée par l’État représenté en partenariat avec le collège Jules Romains.

Mais également soutenu par les collectivités territoriales. La particularité de cette association, est qu’elle est gratuite. En effet, seulement l’adhésion est payante, elle s’élève à 60 euros , équivalents à 2h pour un professeur particulier. Ce financement permet d’avoir des équipements de qualité de nombreux manuels pour éviter la « fracture numérique » et surtout des ordinateurs de qualité.

Les intervenants doivent être qualifiés, pour une aide juste et efficace. Effectivement, ces professeurs se doivent d’avoir une licence au minimum, certains sont même titulaires de master et de doctorats, une qualification, dans la matière qu’ils souhaitent transmettre. Ainsi chaque professeur dans sa spécialité (math, physique chimie, français, philosophie) participe au soutient scolaire, en tant que spécialistes dans leur discipline.

Les motivations des intervenants sont différentes, certains veulent être professeurs et avoir un avant goût du métier, certains ont la motivation d’apporter juste de l’aide.

Une association capitale, et importante pour la jeunesse.
Il y a notamment une notion, un engagement de confiance entre parents et intervenants. C’est à dire les parents d’élèves font confiance à l’association, en échange les intervenants se doivent d’être à la hauteur de cette confiance en retour.

Il y a des constats d’évolution, avec des fiches bilans sur plusieurs années. Le travail doit passer devant les loisirs. Comme dit précédemment, il y a des comptes rendu, des bilans. Il y a une fiche de synthèse chaque année, pendant 4 ans. Il y a un suivi avec l’association Adam. Un jeune de CM2 par exemple, en difficulté, sera prioritaire lors des inscriptions, lorsque qu’il rentrera au collège. Adam contactera SOS pour les informer des élèves en difficulté qui sont repérés.

Yassine, Aymen ,Chadi du Collège Jules Romains (Nice)

(photo de une Gilbert directeur de l’association SOS devoirs/ crédit photo : Yassine Aymen)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s