Les riverains et la justice sont contre le déplacement du MIN !

Depuis 2015, il y a un projet dans le 06 : déplacer le MIN de Nice à la Baronne sur un site dédié de 16 hectares de constructions pour un prix estimé à 91 millions d’euros. Mais ce projet a été annulé.

Le marché d’intérêt national (MIN) situé dans le quartier de Saint Augustin aurait dû laisser sa place pour une future gare TGV (SNCF). Le changement de destination de cet immense espace s’inscrit dans le cadre du développement de l’ensemble de la Métropole. D’après le document « Les orientation et les  modalités d’applications des lois littoral et montagne » au début, le projet de la Baronne aurait dû se faire à Saint Isidore.

Pourquoi le déplacement du MIN de Nice à la Baronne ?
C’est une zone agricole de 300 hectares, mais beaucoup ne sont plus en exploitation ou en voie de ne plus l’être.

Le plan du MIN de Nice aujourd’hui
(crédit : Métropole Nice Côte d’Azur)

Le plan du futur MIN à la Baronne.

Le déménagement du MIN est retardé après la décision du Tribunal Administratif de Nice le 2 janvier 2018. Le préfet doit revoir son dossier, car il manque une étude d’impact environnemental dans cette zone classée Natura 2000. Par un jugement, le Tribunal administratif de Nice a donné raison au Collectif associatif 06 pour des réalisations écologiques et prononcé l’annulation de l’arrêt du 7 décembre 2015 qui autorisait le transfert des marchés d’intérêt national (MIN).


Le juge a suivi ce raisonnement et a considéré que « l’arrêté a pour effet d’autoriser et d’organiser le transfert des MIN sur un site Natura 2000. Le projet d’implantation autorisé par l’arrêté attaqué, qui s’ajoute aux autres projets d’aménagement de la plaine du Var, est susceptible d’affecter de manière significative la zone de protection spéciale (basse vallée du Var). » Ensuite « les associations requérantes sont fondées à soutenir que  l’autorisation donnée aurait dû être précédée d’une étude d’incidences Natura 2000 »
Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels dont l’objectif est de préserver la biodiversité en tenant compte des activités humaines. Il vérifie la protection de l’environnement dans la construction du MIN à la Baronne qui occupera 16 hectares.

Les changements du MIN ont été annulés le 2 janvier 2018 par le tribunal administratif, grâce aux associations qui ont pris la parole en donnant leur opinion contre ce projet. Installer une construction de 16 hectares est inadmissible sur une zone NATURA 2000 à cause de la  biodiversité du Var et la protection des animaux.

Svetlana et Maxence, Collège Saint Exupéry (Saint Laurent du Var)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s