Nice et ses transports en commun !

Cet article est dédié aux habitants des collines niçoises, et plus précisément aux riverains du quartier de la Corniche Fleurie et de celui de Fabron.

Aujourd’hui, Nice est une ville en plein développement des transports en commun. Ces dernières années, plusieurs changements ont été effectués. Des lignes de tramway ont été ajoutées afin de relier les lieux les plus éloignés du centre-ville, des city-scoots et vélos bleus sont mis à disposition des habitants ainsi que les lignes de bus.

Comment se déplacent les personnes vivant sur les collines ?
Nous avons donc étudié les moyens de transport utilisés par les habitants des collines, plus précisément ceux de la Corniche Fleurie et Fabron. En effectuant nos recherches, nous avons rencontré différents problèmes qu’ont les habitants des collines. En vivant sur la Corniche Fleurie ou bien à Fabron, les moyens de transport sont réduits à la voiture ou au bus. En effet, l’utilisation des vélos est restreinte à cause du relief et la nouvelle rame du tramway qui se construit se trouve trop loin pour y accéder facilement (en vélo ou bien à pied). De plus il n’y a pas de trottoirs ou d’accès piéton sur certaines routes. Les riverains ont donc le choix entre le bus et la voiture pour accéder à leur lieu de travail, pour profiter du centre-ville ou pour aller faire les courses par exemple.

Avis du voisinage
Nous sommes donc allés sur le terrain pour interroger plusieurs personnes qui nous ont répondu : « Les horaires de bus ne sont pas adaptés, les bus sont remplis aux heures de pointes et les arrêts sont parfois dangereux … ». En effet, l’utilisation de petits bus pour cause de routes étroites et d’horaires espacés fait qu’ils sont remplis aux heures de pointe, cela les rend moins appréciés que la voiture privée qui est plus rapide et confortable.

Question déplacement…
Cependant, le fait de prendre la voiture augmente la saturation du trafic, le manque de place de parking en ville et la pollution sonore et écologique. De nos jours, beaucoup de personnes viennent sur les collines et surtout des retraités pour trouver plus de tranquillité qu’en ville. Seulement, ils sont plus loin des magasins, boulangeries, épiceries et autres tandis que les transports en commun ne sont pas adaptés ou moins pratiques pour ces personnes âgées ou à mobilité réduite. Ils sont donc obligés de dépendre d’un proche pour se faire amener, de prendre un taxi ou tout simplement de ne pas bouger !

Des progrès à faire !
La ville de Nice, par sa configuration géographique, a donc encore beaucoup de progrès à faire et les habitants vont devoir faire des efforts s’ils veulent avoir une ville qui rentre dans les critères d’une ville écologique et responsable !

Bilge, Evan et Téo,2de5
du Lycée Les Eucalyptus

(Crédit Photo : Téo L.)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s