Skavenji : nouvelle boîte technologique

Nous avons rencontré  Gaël Desperries au lycée Thierry Maulnier à Nice le lundi 15 octobre, pour une interview spéciale où nous l’avons interrogé sur son entreprise et ses péripéties, pour en savoir un peu plus sur Skavenji.

Skavenji a été créée par Gaël Desperries et elle est domiciliée au 15 Rue Du Quart Du Bois. Gaël était un ancien ingénieur dans l’industrie énergétique. Il a bénéficié d’un départ volontaire, pour se lancer et créer sa propre entreprise qui a pour objectif de donner l’opportunité à chacun de créer sa propre énergie chez soi.

Gaël était le seul et l’unique employé de chez Skavenji,  mais depuis peu il a été rejoint par Dina qui est chargée de la communication et du marketing. Il nous raconte les différentes étapes de la conception à la réalisation de son projet.

Il nous raconte en premier lieu, que le plus dur selon lui était l’instabilité financière. Car pendant toute la conception qui dure quand même trois ans, il ne touchera aucun revenu, il aura juste un capital de départ qui complète ses propres économies et son départ volontaire. Mais grâce à sa détermination et sa persévérance il a réussi à débloquer des fonds auprès des banques et d’autres actionnaires. Skavenji devrait débloquer entre 150 000€ et 300 000€ pour la bonne continuité de la boîte.
Mais à l’heure actuelle, il y a déjà 70 commandes, c’est une nouvelle à double tranchant car d’un côté grâce à cela, il aura une plus grande facilité à convaincre les banques, mais de l’autre, les gens ont donné cet argent pour recevoir une box dans 6 mois car la production n’est pas encore lancée. Et s’il y a le moindre problème à la production, il faudra qu’il rembourse les 70 clients, c’est un pari risqué.
La box est actuellement disponible sous le prix de 400 €.

La boîte révolutionnaire
Gaël veut qu’elle soit accessible à tous, c’est pour cela qu’elle est créée à partir de matériaux standards (bois, métal de récupération) pour que la box soit simple et rapidement réparable. Elle est fournie avec un petit panneau solaire, pour que même les gens qui ne sont pas les plus dégourdis en bricolage puissent quand même l’utiliser. Les matériaux qui ont servi à créer la box sur la photo ci-contre, sont tous des objets de récupération auxquels l’entreprise Skavenji donne une deuxième vie.
Et pour les plus aventuriers et curieux, il est même possible de créer son propre moyen de produire de l’énergie. Exemple, une éolienne : pour le mât, c’est un bâton de ski de récupération qui est utilisé, et pour les pâles, ce sont des tubes PVC.

« Le développement durable ce ne doit pas juste être des mots ».
Ce sont des mots prononcés par Gaël, partisan du développement durable. Il dénonce la sur-consommation d’énergie, et invite à ralentir toute cette évolution qui est énergivore.

Gaël Despierres a créé son entreprise et sa box dans le but de redonner une seconde vie à des objets de récupération qui n’ont, pour lui, pas encore fini de rendre service aux gens. De plus, Gaël veut que tout le monde puisse créer et utiliser sa propre énergie renouvelable car pour lui la production d’énergie ne devrait pas être réservée qu’aux professionnels. L’acte de Gaël est très généreux car il a sacrifié sa carrière pour nous permettre d’avoir notre propre énergie qu’il compare à un petit potager.

 

Par Mahmoud, Eder,  Mohamed, Mathis
du lycée Thierry Maulnier

En savoirn plus : www.skavenji.fr

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s